Beurre de coco #69

Après le beurre d'amande, de noisette et de cacahuète maison, je me suis lancée dans le beurre de coco. Je le regrette presque : c'est tellement bon que si je tombe dedans, j'enchaine les cuillères façon pot de Nutella... avec en plus une pointe de fleur de sel, un délice !

En version torréfiée ça a l'air pas mal aussi, à tenter...

En plus de le manger à la cuillère, je l'utilise dans les gâteaux, dans les soupes et en remplacement de la crème de coco que j'achetais avant en conserve. Dans des crèmes dessert aussi, sur le même principe que les crèmes aux amandes. Et pour Noël j'envisage d'en faire des petites friandises, en moulant des "boutons" de beurre de coco et peut être en les enrobant de chocolat...

C’est encore plus rapide à faire que les beurres d'amande ou autres fruits à coque et vu le prix de la noix de coco râpée (2,10 € le paquet de 500g à l'épicerie-boucherie Hallal en bas de chez moi), c'est juste génial !

À ne pas confondre avec l'huile de coco : là c'est bien de la chair de noix coco qu'on utilise. C’est gras bien sûr, mais rien à voir avec l'huile quand même ! Mais au final on pourrait confondre vu que quand l'un et l'autre sont figés, la consistance et l'aspect  sont très similaires.

 

Pour un pot à confiture :

Un mixer et 500g de noix de coco râpée

Éventuellement une bonne pincée de fleur de sel

On mixe jusqu'à ce que ça devienne pâteux puis liquide, en faisant des pauses pour épargner le moteur du mixer et pour racler les bords.

On verse dans le pot et on referme le couvercle. Pas besoin de conserver au frigo. Selon la température, ça figera plus ou moins et on passe le pot au micro-ondes à température plutôt faible pour ramollir sans cuire.

 

Retour à l'accueil